Obesite dans le monde

obesite-france-2012

Aujourd’hui, l’obésité est considérée comme une maladie multidimensionnelle, chronique.

L’obésité reste l’un des plus grands défis des sociétés dans le 21e siècle. Cela confirme le récent rapport annuel de l’OCDE sur la progression de la maladie sur la planète. Les résultats de recherche sont plus que décevant que plus de la moitié de la population mondiale est obèse ou en surpoids, comme un enfant sur cinq.

L’obésité est une accumulation excessive de graisse, en particulier sous la peau. L’indice de masse corporelle est le seul variable qui détermine  le niveau d’obésité, indicateur est calculé en divisant le poids corporel en kilogrammes par le carré de la taille en mètre.

Les causes :

Les facteurs environnementaux et l’hérédité jouent un rôle très important dans la montée de l’épidémie d’obésité dans le monde occidental. Le plus grand problème se produit aux États-Unis d’Amérique, où une personne sur trois est obèse, alors que 66% de la population est en surpoids ou obèses.

Cependant, les facteurs héréditaires sont les causes principales. Des études ont montré que plus de 50 gènes étroitement associés à cette maladie. Cela explique par exemple pourquoi certaines personnes peuvent manger tout sans prendre du poids, tandis que d’autres, ne peuvent pas perdre du poids malgré les régimes alimentaires, ce qui nécessite une chirurgie esthétique Tunisie. Cela explique aussi, pourquoi par exemple dans une famille, on peut observer différents types de corps chez les enfants, tout en consommant les mêmes quantités de nourriture.

Concernant les causes de l’obésité, le plus commun est l’apport en mangeant un plus grand nombre de calories que celles requises par cette personne pour les besoins quotidiens. Dans de très rares cas d’obésité peut être due à un mauvais fonctionnement de certaines glandes endocrines.

POURSUIVRE LA LECTURE
Solution pour une obésité morbide

Bypass : La meilleure solution pour une obésité morbide

bypass tunisie
Le bypass est la chirurgie d’obésité la plus couramment effectuées après 30 ans d’expérience accumulée. Ce type de chirurgie obésité a résisté à l’épreuve du temps avec son efficacité à long terme.
Le bypass gastrique laparoscopique est une technique qui consiste à réduire la taille de l’estomac de 15 à 30 ml. Elle ralentit l’absorption des nutriments et des caloriques. Avec cette intervention et au contraire aux autres interventions d’obésités comme l’anneau gastrique, vous pouvez manger sans aucune difficulté mais vous obtenez une sensation de satiété très rapide qui permet de manger beaucoup moins à cause du taille de l’estomac.
La chirurgie bariatrique avec le technique bypass est actuellement le meilleur traitement pour la perte de poids chez les patients obèses.
Les candidats potentiels à la chirurgie bariatrique comprennent: les personnes dont l’indice de masse corporelle (IMC) entre 35 et 40 et qui ont d’autres maladies liées à l’obésité comme le diabète du type 2, l’apnée du sommeil.
La perte de poids est plus importante dans la première année après la chirurgie. Le patient peut perdre 5 kg chaque mois dans un premier temps. Il est considéré comme un succès si la moitié de la surcharge pondérale est perdu dans 10 à 12 mois.

POURSUIVRE LA LECTURE
Risques obesite

Risques obésité

Risques obésité

L’obésité conduit surtout à un large éventail de conséquences sur la santé et les personnes obèses sont en effet confronté à des risques de développement de divers troubles tels que :

  • Les maladies métaboliques : Le diabète et la dyslipidémie (taux élevés de cholestérol et de triglycérides).
  • Les maladies cardiovasculaires : L’accident vasculaire cérébral et les crises cardiaques.
  • Les maladies respiratoires : Les apnées nuit.
  • Les problèmes dans les articulations : Douleur causée par l’arthrose dans les genoux, les hanches et le dos.
  • Des troubles gynécologiques : Des irrégularités menstruelles, syndrome des ovaires polykystiques, complications de la grossesse.
  • Les maladies digestives : Reflux gastro-œsophagien, des calculs de la vésicule biliaire.
  • Des troubles de l’humeur : La dépression, le stress.

L’obésité est à la fois un problème physique et psychologique qui est causée par des facteurs diverses dont il faut prendre en compte. Notamment, il y a des traitements qui permettent d’obtenir une réduction de poids en réduisant le nombre de calories et ce en employant des méthodes qui dépendent du degré de l’obésité telle que la pose de l’anneau gastrique. Cependant, comme toutes les interventions esthétiques, ceci exige une évaluation préliminaire par un médecin qui choisira le traitement le plus approprié pour chaque patient.

POURSUIVRE LA LECTURE
Le bypass gastrique : Une chirurgie restrictive et malabsorptive

Le bypass gastrique : Une chirurgie restrictive et malabsorptive

bypass gastrique
Le bypass gastrique est la chirurgie la plus pratiquée dans le monde et c’est la norme à laquelle d’autres chirurgies bariatriques sont prises en compte.  Ce type d’intervention est connu pour être à la fois restrictive et malabsorptive contrairement à la chirurgie anneau gastrique. By pass est une technique restrictive car elle réduit l’espace à une poche juste en dessous de l’œsophage et malabsorptive parce que la poche est fixée à une section de l’intestin grêle pour le raccourcir fonctionnellement.

L’effet principal du bypass gastrique est la réduction de la quantité de la nourriture reçue La chirurgie du bypass gastrique a cependant certaines indications :

 

  • Age entre 18 et 60 ans
  • Absence de troubles psychiatriques et de schizophrénie
  • Absence de l’alcoolisme et de drogues
  • Respect constatée au suivi après la chirurgie

En ce qui concerne les consignes postopératoires, le patient doit suivre les instructions suivants :

 

  • Ne pas boire les liquides 30 minutes avant ou après les repas.
  • Boire lentement.
  • Manger trois repas par jour.
  • Favoriser des aliments riches en protéines.
  • Manger lentement et bien mastiquer  les aliments.
  • Arrêter de manger quand il y a une sensation de plénitude, de douleurs abdominales ou de nausées.
  • Ne pas fumer et éviter l’alcool
POURSUIVRE LA LECTURE
Risque obesite

Risque obesite

risque obesite

Se marier avant de finir ses études augmenterait le risque d’obésité

Bien que ça semble insolite, ces résultats ont été démontrés par des chercheurs confirmés après des études qui ont duré des années.

En effet, une collaboration des sociologues des universités du Michigan, de Caroline du Nord, du Colorado et de Birmingham en Alabama a démontré que les jeunes qui se marient avant d’obtenir leurs diplômes présentent un risque d’obésité plus élevé que ceux qui se marient après avoir fini leurs études.

Les résultats de cette étude ont été publiés dans le Journal of Health and Social Behaviour de juin 2015.

14 000 adolescents américains entre l’âge de 11 et de 19 ans ont participé à l’étude qui a débuté en 1995. Ils ont été suivis jusqu’à l’âge de 28 ans, en comparant leurs indices de masses corporelles (IMC) avant et après le mariage. Et c’est là que la conclusion a été faite : un mariage avant la fin des études augmente le risque d’obésité de 50 % par rapport à un mariage après l’obtention des diplômes.

Ces faits ont été expliqués par plusieurs hypothèses :

Les personnes qui se marient avant de finir leurs études ont tendance à bouger moins et à manger plus.
Leur état financier étant moins stable que ceux qui se marient après l’obtention du diplôme, ceci ne les aident pas à pratiquer une activité sportive ou à manger plus sains (ce qui coûte plus cher en général).
Ces jeunes se marient avant d’avoir les aptitudes et capacité leurs permettant de surmonter les difficultés de la vie qu’ils rencontrent en tant que couples mariés, ce qui rend difficile de faire tomber les barrières les empêchant de pratiquer des activités sportives et prendre soin de leurs santé.
Ces couples qui se marient avant la fin des études prennent des habitudes difficiles à lâcher après vu qu’elles s’ancrent dans leurs comportements.
Enfin, les raisons de l’obésité sont multiples que ce soit génétiques ou autres, mais c’est ce qui rend ces jeunes personnes coincées avec ce superflus de poids à un jeune âge. Ceci les pousse généralement à s’orienter vers la chirurgie sleeve tunisie ou autres chirurgies bariatiques, considérées comme la solution la plus fiable et la plus facile pour retrouver un poids normale.

POURSUIVRE LA LECTURE
Enfants obeses

Enfants obeses

Enfants obeses

L’allaitement protège les enfants de l’obésité

Aujourd’hui, 18 % des enfants souffrent d’obésité en France. Plusieurs facteurs sont intervenus comme :
• La sédentarité (le manque d’activité physique) qui est considérée comme le quatrième facteur de risque de l’obésité.
• L’émergence de nouvelles technologies et de l’Internet a provoqué une augmentation de troubles alimentaires chez les enfants qui semble être un vrai problème. Avant 20 ans, les enfants passaient leur temps à jouer à l’extérieur toute la journée mais aujourd’hui avec le développement de la technologie, ils ne bougent plus surtout lorsqu’il s’agit de la télévision.
• Les enfants ingurgitent des aliments à haut niveau calorique, comme les sodas.
• Les heures des repas ont également changé. Les enfants mangent à toute heure.
• Un temps de sommeil insuffisant pour les enfants peut-être un facteur de développement d’obésité. . On recommande de faire dormir les enfants entre 8h et 13h, pour les plus petits.
• La grossesse joue un rôle très important. En effet, les femmes obèses ont plus de risques d’avoir des enfants obèses. Encore, Le poids de naissance est un indice de développement d’obésité qui nécessite à long terme une chirurgie obésité Bypass tunisie. Ainsi, un bébé né avec 4 kg du poids a d’avantage de risque de connaître l’obésité.

Un bon allaitement désigne une bonne santé pour votre bébé. Comme ils confirment plusieurs chercheurs, c’est un facteur protecteur contre l’obésité. Il faut que votre bébé doive être nourri au moins quatre mois pour plusieurs raisons :
• L’allaitement joue un rôle car votre lait éduque l’enfant au goût.
• La fréquence de tétées d’un bébé régule bien le rythme alimentaire.

POURSUIVRE LA LECTURE